1 maille à l'endroit, 1 maille à l'envers...

Publié le par De Anne à Zèbre

... et oui si vous ne le saviez pas encore, j'ai absolument tout de la ménagère de moins de 50 ans... j'ai 2 enfants, je fais mes courses 1 fois par semaine, j'adore faire la cuisine, je consacre 3 heures hebdomadaires au ménage depuis que ma femme de ménage m'a honteusement larguée et pour couronner le tout, j'adoooooooooooooooore les loisirs créatifs...

 

Couture, Peinture, Décorature bref, tout ce qui finit en -ure... mais parmi toutes ces qualités (!) il m'en manque une et non des moindres... j'ai nommé le tricot(-ure?)

 

Pourtant quand j'étais enfant, trônait dans notre salon une machine invraisemblable, appelée machine à tricoter (évidemment sinon pourquoi vous en parlerai-je), avec laquelle ma maman se confectionnait (et nous avec) un nombre incommensurable de pulls, robe-pulls, gilets, et trucs indéfinissables... il suffisait d'installer une feuille trouée, la laine appropriée et de faire des va-et-viens avec un "truc" pour que la magie opère... et elle opérait à chaque fois! Je ne sais pas où a bien pu passer cette machine miraculeuse mais ce qui est sûr c'est que si elle venait à croiser mon chemin et que miraculeusement encore, elle était accompagnée de sa notice et bien je crois que moi aussi je passerais quelques soirées à aller et venir pour donner vie à la maille et qu'elle puisse m'apporter chaleur et réconfort comme Elle avait l'habitude de le faire de ses doux bras...

 

Mais cette machine a disparu... il me faudrait donc opter pour le tricot, le vrai, l'original, celui avec les aiguilles, le décompte des mailles endroit puis envers puis endroit pour pouvoir, à moindre frais et en toute originalité céder à la folie ambiante pour ces belles mailles, qu'elles soient jacquards, irlandaises, ou ajourées qui viennent frapper aux portes des Gérard D, Isabelle M et Martin M... oh oui Martin M chez qui ma rencontre avec un pull si beau aurait pu changer le cours de ma vie (à défaut, de mon compte en banque aux vues des 3 chiffres fièrement affichés sur son col...) mais que j'ai préféré ignorer en passant mon chemin (certaine que l'approcher de trop près, c'était l'adopter...)

 

Darel.jpg

Robin Wright Penn photographiée par P.Lindbergh pour la campagne Gérard Darel

 

 

Voilà donc comment je me retrouve aujourd'hui à avoir envie de me mettre au tricot... Emmanuelle Esther et son talent m'avait déjà titillée, Martin Margiela a fini de me convaincre: le tricot c'est totalement hype alors... je file de ce pas chez Phildar ;-)  

Commenter cet article

yann 29/09/2010 22:08


Anne ma cousine, je te soupçonnais un peu "spé" , pas mal FV (comprenez fashin victim) et tendance "geek", mais je te découvre foncièrement barrée ! le tricot pour tes vieux soirs de 31 ans, la
gavage de ton monster de 2 ans à david bowie (bon, ok, rené la taupe ne fera pas un dossier suffisammant etoffé pour sa 3ème année de musicologie anglo-saxonne... mais laissez le vivre... j'ai bien
"puberté" avec mylène farmer, ça a laissé des traces ? - si peu! -), tu passes tes vacances avec des scorpions (tu évoquais bien des "vrais" scorpions ?), tu geins sur les mecs situés à 2 mètres de
ta serviette sur une plage de Noirmoutier (merci : C T moi et mon mec , sympa !), tu ne t'exprimes qu'en évoquant 2 fois par lignes des marques prestigieuses , à tel point que j'ai l'impression de
lire un roman de Bret Easton Ellis (american psycho, for example) ! Attends , ma phrase était longue, je reprends "my breath"... Moi qui comptais vous inviter à diner prochainement , je flippe !
que faire pour que tu ne t'ennuies pas ? inviter chantal thomas ? euh ... greg fera l'affaire ! Prevoir un saut en parachute avec atterrissage dans un lac blindé de piranhas (en 3D) ? Prévoir de
remplir ma baignoire au Ruinart ... (tu sentirais la vinasse , mais ce serait pas la 1ère fois !) bon , tu me fais un peu peur ... But I love U, forever & ever ... et si t'organisais mes 40 ans
? L.O.V.E.